Page 1 of 5 12345 LastLast
Results 1 to 30 of 144
Like Tree52Likes

Thread: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

  1. #1
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Salut les gars !

    Avant toute chose, je tiens à préciser que j'ai cherché avant de créer ce topic mais que j'ai l'impression de ne pas en savoir assez.

    Alors voilà j'ai bouffer mon premier buvard il y a quelques semaines. L'expérience m'a plutôt marqué et j'aimerais retenter ça quand j'en aurais l'occasion (et quand je me sentirais prêt aussi...).
    Mon premier trip fut plutôt éprouvant, incroyable mais il m'a bien retourné quand même. Bref... J'en ressort avec un paquet de questions et j'ai du mal à trouver des réponses.
    J'espère que vous pourrez m'aider !

    Y'a surement des questions très connes là dedans mais bon... Autant enlever tout doutes.

    Les boucles commencent à me faire flipper. Je n'ai bouclé que 2x (Ma première ecsta et mon premier carton). Au début, je pensais juste que c'était ''normal'' dans le trip, un genre d'effet secondaire sans réel conséquences. Mais plus j'y réfléchis et plus je me demande si c'est vraiment sans risques pour le mental ?
    J'veux dire, le fait de répéter ou faire les mêmes choses, torturer son esprit à tenter de comprendre ce qui se passe pour au final recommencer la boucle... Ca ne risque pas de rendre barge ?

    Je ne pense pas que ce soit possible mais je me demande...
    Si on s'endort pendant une boucle (ou pendant un moment de parano, à un moment où t'es vraiment chamboulé etc...) est-ce qu'au réveil ça aura disparu ?

    Toute ces phases où l'on se pose des questions, qu'on relie chaque chose à une autre, qu'on pense comprendre les raisons de notre présences sur Terre etc... m'intéressent beaucoup, j'aime bien réfléchir à tout ça mais à force d'y réfléchir, est-ce que ça peut changer ma façon de voir le monde, j'veux dire... Même si je prend l'expérience d'un point de vue mystique pendant le trip, une fois sobre je me dis simplement que c'est une molécule bien balèze qui à fait zinguer mon cerveau, rien de plus. Pensez-vous que le trip puisse un jour me ''monter à la tête'' ?

    Et s'il y a des ''vétérans du LSD'', serait-il possible d'avoir un retour d'expériences ? Pas besoin d'une biographie ou quoi haha juste savoir ce qui a changé depuis votre toute première prise (raison de la prise, interpretation du trip, d'éventuelles séquelles suite à des prises répetées ou mauvais trip etc...

    Voilà ça peut sembler idiot comme questions, mais j'ai vraiment envie de retenter l'expérience. Mais avant, je veux savoir dans quoi je m'engage

    Au passage, si vous avez des conseils à me donner (déjà lu les RdR), des trucs bons à savoir n'hésitez pas, ça me serait vraiment utile !

    Merci beaucoup !

    Faites gaffe à vous

  2. #2
    Modérateurs CookiezSlayer's Avatar
    Join Date
    2011 Oct
    Location
    wut ?
    Posts
    790

    Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    J'veux dire, le fait de répéter ou faire les mêmes choses, torturer son esprit à tenter de comprendre ce qui se passe pour au final recommencer la boucle... Ca ne risque pas de rendre barge ?
    Des boucles je pense qu'on as tous vu et on en verra encore, c'est juste un changement de perception, c'est pas facile a vivre mais il faut juste éviter de se focaliser dessus, ça fini par passer tout seul

    Après oui, la drogue ça peut laisser des marques, mais c'est pas du aux boucles en particulier

    Si on s'endort pendant une boucle (ou pendant un moment de parano, à un moment où t'es vraiment chamboulé etc...) est-ce qu'au réveil ça aura disparu ?
    Tout dépend de combien de temps tu dors et ce que t'as pris Mais j'ai jamais reussi personellement a m'endormir dans ce genre de moments

    est-ce que ça peut changer ma façon de voir le monde,
    Oui, d'ailleurs, tu ne remettait pas en doute tout ça avant d'essayer non ? les psyché ça chamboule c'est normal. Pour faire imagé, ton cerveau tous les jours aime prendre le même chemin pour réfléchier, ça lui plait c'est sa routine. Il sait qu'il en existe tellement d'autres, mais il n'y fais pas forcément attention. Avec un psyché comme le LSD, d'un coup il voit une multitude de chemins différents et il les essaye un peu au hasard. Ce qui le conduit parfois a découvrir des choses ou parfois il va prendre un chemin qui le fait passer par un endroit qu'il connait bien, sauf que cette fois ... il le voit d'un autre coté et bizarrement, il est différent. Pourtant il le connait cet endroit ! mais il l'avait pas vu sous cet angle
    (Je sais pas si c'est clair mon explication imagée ... je suis ptetre partis un peu loin dans mon délire de cerveau qui se balade pour que ce soit clair)

    Tu semble avoir beaucoup de questions, mais surtout des peurs.
    Le LSD ça peut piquer, ça chamboule et c'est un voyage relativement long. Peut être devrais tu recommencer quand tu te sentira prêt avec des molécules plus soft ? quelque chose de moins fort, moins mind fuck et plus court.

    Prend ton temps, c'est important
    L'illuminé likes this.

  3. #3
    Skilled Psychonaut
    Join Date
    2014 Nov
    Location
    Dans une boucle
    Posts
    136

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Le LSD ça peut rendre ta vie meilleure comme ça peut l'empirer.

    Des perches positives avec pleins de remises en questions m'ont fait atteindre le nirvâna (et ce pendant une durée d'un mois). Puis t'as cette envie de "recharger" cet état de bien être qui commence à s'estomper, tu veux recharger les batteries en en reprenant, et tu te dis que tu es plus fort que la molécule, que tu peux la dompter.
    C'est là que tu prends un coup de massu dans la face, parce que le LSD tu ne peux pas ne pas le respecter et te croire supérieur à lui. Si tu te penses plus fort que lui il t'enverra a l'hosto ou te fera vivre une sale dépression, ou les deux.

    Cela peut être une outil très utile et positif comme ça peut être un mastodonte qui t'écrase et te renvoie six pieds sous terres.
    Phoenix likes this.

  4. #4
    Skilled Psychonaut Tisalut's Avatar
    Join Date
    2011 Nov
    Location
    Essaye de sortir de la boucle
    Posts
    700

    Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Salut Madja1 !
    A mon avis, la première règle RdR avec les psychés c'est d'espacer les trips à mort (en plus du set and setting). Surtout si c'est le coté spirituel/métaphysique/réflexion (appelle ça comme tu veux ^^) qui t’intéresse. Difficile de donner un laps de temps objectif, ça dépend de chacun et de l'intensité de l'expérience qui vient de se produire. Personnellement je peux mentalement pas tripper plus d'une fois tous les deux mois, sinon je sens que ça va pas bien dans ma tête . Mais j'ai des potes qui ont tapé de l'acide et du 2C-E toutes les deux semaines pendant un ans sans problème. J'ai même un pote qui s'est enchaîné 30 trips champis en 20 semaines et qui a pas eu de problèmes particuliers. La différence c'est que ces gens avaient une approche vraiment récréative du truc, donc ça a moins tendance à attirer les questionnements.
    Comme le dit Doriaaan le LSD ça peut te transcender comme te réduire en cendre, c'est tout en nuance de gris.
    Néanmoins il faut être honnête aussi : j'ai des potes qui ont eu des problèmes avec les psychés, et à chaque fois y'avait de l'abus derrière. Personne de mon entourage n'a eu de réels problèmes en respectant vraiment la drogue. Mais ça reste de l'expérience perso, moi ça me rassure dans mon approche (ego quand tu nous tiens) mais je suis pas à l'abris que toutes mes belles théories se cassent la gueule durant mon prochain trip.

    Pour répondre plus à tes "retours d'expériences", ma dernière prise de LSD date d'il y a trois ans et demi maintenant, et il ne passe pas une journée sans que j'y repense. Il m'a fallut bien 2 ans avant de vraiment comprendre ce que le trip m'avait apporté, avant même de comprendre qu'il m'avait apporté quelque chose XD. Et parfois je me replonge tellement dans les souvenirs que j'arrive à connecter de nouvelles choses, on a jamais fini de réinterpréter certains trucs. Ce trip a été le point de départ de mon chemin spirituel, et j'ai même mis deux ans à oser appeler ça comme ça, c'est dire .

    Par contre honnêtement je ne pense pas que le trip puisse "monter à la tête" sans aucune raison. Je vois mal un mec stable avec une conso raisonnée péter un plomb et se mettre à monter une secte le lendemain d'une prise d'acide. (Mais encore une fois, j'ai peu de potes qui ont vraiment eu de sérieux problèmes avec ça, donc mon point de vue est sans doute biaisé).
    Par contre le LSD m'a fait m'écarter de la société et du système, c'est indéniable. Pas socialement, puisque j'ai continué mes études dans la même voie, mais philosophiquement ça a vachement appuyé mes réflexions critiques sur notre société (qui étaient présentes avant).
    Comme le dit un peu CookieSlayer, le LSD reconnecte le cerveau. Moi j'ai vraiment l'impression que ça fait un effaçage temporaire du disque, ça nous sort de tout le moule qu'on s'est créé durant des années, et ça permet de voir le monde avec un œil neuf pendant un court laps de temps (bon, ça se produit au beau milieu d'un bordel psychédélique monstrueux, alors c'est pas évident d'y prêter attention).
    Après je dis ça par rapport à mon expérience et celles des gens que je connais bien, mais tout le bouzin reste très subjectif...



    Par contre je ne connais vraiment personne qui a eu envie de taper un petit somme pendant un trip .
    eswr and Phoenix like this.

  5. #5
    Neuronaute Krix's Avatar
    Join Date
    2012 Jul
    Location
    Laboratoire
    Posts
    1,018

    Re : Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Quote Originally Posted by Tisalut View Post
    Salut Madja1 !
    A mon avis, la première règle RdR avec les psychés c'est d'espacer les trips à mort (en plus du set and setting). =
    J'ai survoler sans vraiment tout lire mais je confirme que la meilleure solution pour profiter de la drogue c'est par session très espacé. Et c'est valable pour tout.
    Percheman likes this.
    Mes TRs :

    /// DXM
    /// MXE
    /// Kétamine

    Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
    Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

    "Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."

  6. #6
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Merci les gars !

    Quote Originally Posted by CookiezSlayer View Post
    Des boucles je pense qu'on as tous vu et on en verra encore, c'est juste un changement de perception, c'est pas facile a vivre mais il faut juste éviter de se focaliser dessus, ça fini par passer tout seul

    Après oui, la drogue ça peut laisser des marques, mais c'est pas du aux boucles en particulier

    Tu semble avoir beaucoup de questions, mais surtout des peurs.
    Le LSD ça peut piquer, ça chamboule et c'est un voyage relativement long. Peut être devrais tu recommencer quand tu te sentira prêt avec des molécules plus soft ? quelque chose de moins fort, moins mind fuck et plus court.

    Prend ton temps, c'est important
    D'accord pour les boucles ! J'ai pas vraiment peur en fait, j'aimerais juste savoir dans quoi je me lance car je sent que le LSD va me suivre pendant un petit temps. Et je sent qu'on peut pas vraiment jouer avec, comme on jouerais avec l'ecsta haha...

    Quote Originally Posted by Doriaaan View Post

    Cela peut être une outil très utile et positif comme ça peut être un mastodonte qui t'écrase et te renvoie six pieds sous terres.
    Tu veux dire quoi par ''un outil'' ?

    Quote Originally Posted by Tisalut View Post
    Salut Madja1 !
    A mon avis, la première règle RdR avec les psychés c'est d'espacer les trips à mort (en plus du set and setting). Surtout si c'est le coté spirituel/métaphysique/réflexion (appelle ça comme tu veux ^^) qui t’intéresse. Difficile de donner un laps de temps objectif, ça dépend de chacun et de l'intensité de l'expérience qui vient de se produire.

    Comme le dit Doriaaan le LSD ça peut te transcender comme te réduire en cendre, c'est tout en nuance de gris.
    Néanmoins il faut être honnête aussi : j'ai des potes qui ont eu des problèmes avec les psychés, et à chaque fois y'avait de l'abus derrière.

    Pour répondre plus à tes "retours d'expériences", ma dernière prise de LSD date d'il y a trois ans et demi maintenant, et il ne passe pas une journée sans que j'y repense. Il m'a fallut bien 2 ans avant de vraiment comprendre ce que le trip m'avait apporté, avant même de comprendre qu'il m'avait apporté quelque chose XD. Et parfois je me replonge tellement dans les souvenirs que j'arrive à connecter de nouvelles choses, on a jamais fini de réinterpréter certains trucs. Ce trip a été le point de départ de mon chemin spirituel, et j'ai même mis deux ans à oser appeler ça comme ça, c'est dire .


    Comme le dit un peu CookieSlayer, le LSD reconnecte le cerveau. Moi j'ai vraiment l'impression que ça fait un effaçage temporaire du disque, ça nous sort de tout le moule qu'on s'est créé durant des années, et ça permet de voir le monde avec un œil neuf pendant un court laps de temps (bon, ça se produit au beau milieu d'un bordel psychédélique monstrueux, alors c'est pas évident d'y prêter attention).
    Après je dis ça par rapport à mon expérience et celles des gens que je connais bien, mais tout le bouzin reste très subjectif...

    Compris pour les RdR ! J'essaye vraiment de les respecter
    En fait, je sais pas trop... je pense que le côté spirituel n'est qu'un intérêt de base, celui qui me pousse à essayer, découvrir une substance. Au fond, j'ai l'impresion que c'est surtout le côté aventure qui me fait continuer. J'me sent déconnecté de la routine, je découvre tout un tas de sensations, d'idées, développe ma créativité etc... C'est surtout ça que j'aime

    Merci pour ton retour d'expérience, c'est sympa Le fait de repenser chaque jour à ton trip, ça te donne pas envie d'en reprendre ? Moi aussi je repense toujours à mon trip, au début j'avais pas envie de retenter mais plus j'y repense et plus j'ai envie.

    A propos de la ''reconnection du cerveau''. Ca me pose pas de problème, au contraire j'adore ça mais le temps d'un trip seulement... Une de mes réelles peurs serait de perdre ce contact avec la réalité telle qu'on la voit tout les jours. Elle ne me plaît pas forcément, j'aime voir autre chose de temps en temps mais je veux pas la perdre, je sais pas si vous voyez ce que je veux dire lol ? C'est... rassurant la fin d'un trip des fois mdr

    Merci les gars !!

  7. #7
    Skilled Psychonaut Stylo 2.0's Avatar
    Join Date
    2013 May
    Posts
    612

    Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Salut,

    Je vois que tu as fait ta première expérience et que t'as senti le truc et tu pose les questions qui le montrent : les boucles, est-ce qu'on peut rester coincé, et si je trouve l'extase mystique, est-ce que je vais rapporter ça à la molécule uniquement ?

    Tout le monde va te donner une réponse différente, je te donne la mienne.
    À mon avis, ce dans quoi tu t'engage, c'est... toi-même. Humphrey Osmond, le psychiatre qui a inventé le mot psychédélique, n'a pas construit son mot par hasard. Psychédélique : révélateur de l'âme. Les boucles, les pièges, les extases, tout ça c'est toi. Sur le forum, on discours facilement du LSD comme quelque chose de beau, de puissant, de sévère, qui nous retourne la gueule, qu'on doit subir le temps de l'expérience, qui nous apprend des choses...
    ... en réalité c'est nous qui sommes beaux, puissants, sévères avec nous-mêmes, qui nous retournons la gueule, que nous devons subir, qui nous enseignons des choses à nous-même. Le LSD nous montre simplement... nous-même.
    Les boucles dans lesquelles nous nous perdons sont les circonvolutions de notre mental tarabiscoté.
    Les extases que nous vivons témoignent de notre nature divine.
    Et ainsi de suite. Tu m'as compris ;-)
    Pas con l'idée de Sludge. Voilà un lien vers la rétrospective de mes TRs : http://www.psychonaut.com/trip-repor...tml#post805747

    Paix et amour et ainsi de suite.

  8. #8
    Psychonaut Master Laura Zerty's Avatar
    Join Date
    2010 Jan
    Location
    Legoland
    Posts
    5,918

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    je pense que le côté spirituel n'est qu'un intérêt de base, celui qui me pousse à essayer, découvrir une substance. Au fond, j'ai l'impresion que c'est surtout le côté aventure qui me fait continuer. J'me sent déconnecté de la routine, je découvre tout un tas de sensations, d'idées, développe ma créativité etc... C'est surtout ça que j'aime
    Ce qui adviendra si tu abuses, c'est que ce plaisant sentiment de déconnection de la routine va s'amplifier jusqu'à ce que tu trouves tout morne, et ainsi te retrouver dans une réalité très amer. Perso après m'être trop flashé la tête aux psychés, avide de découvertes j'en suis venu à déprimer de la routine du quotidien, genre manger 3 fois par jour me saoulait, pisser pareil, comme si je me sentais prisonnier de ma condition humaine (je ne voulais que jouir du trip, en voyageant à l'infini dans mon esprit).

    Je recherchais donc à vivre de plus en plus de sensations, parce que ça développait ma créativité effectivement, mais au détriment de ressentir des émotions, qui se faisaient de plus en rare chez moi. Je me sentais comme un esprit dans une enveloppe charnelle, complètement dissocié de ma propre personne (parfois je ne me reconnaissais plus mentalement, comme si je m'étais perdu quand à l'image que j'avais de moi).


    A propos de la ''reconnection du cerveau''. Ca me pose pas de problème, au contraire j'adore ça mais le temps d'un trip seulement... Une de mes réelles peurs serait de perdre ce contact avec la réalité telle qu'on la voit tout les jours. Elle ne me plaît pas forcément, j'aime voir autre chose de temps en temps mais je veux pas la perdre, je sais pas si vous voyez ce que je veux dire lol ? C'est... rassurant la fin d'un trip des fois mdr
    Cette perte de contact c'est la dissociation que j'évoquais juste au dessus. Au début on ne s'en rend pas compte parce qu'on est trop occupé par son envie de percher, jusqu'au moment où tu remets en cause la réalité elle même, et que tu doutes de tout mentalement sans flipper, parce que émotionnellement t'es vide de l'intérieur. Là tu te dis qu'il faudrait faire une pause, mais sans comprendre ce qu'il t'arrive, comme tu continues de douter parce que le trip t'a appris à voir les choses autrement. Au final en arrêtant tu reconnectes avec tes émotions, et vu que t'es en proie au doute, tu flippes.

    Cela peut être super intense avec une vraie paranoïa avérée, ou juste des petits moments de stress comme on en a chaque jour, sauf que tu peux avoir gardé cette propension à ressentir consciemment ce qui t'anime de l'intérieur, et à faire de tes sensations (bonnes ou mauvaises), des généralités exagérées, comme si jamais plus tu serais normal, ce qui n'aide pas à se raisonner, et donc tu boucles. Bref, tu parts plus ou moins en couille.

    En gros si tu fréquentes les psychés, ils modifieront ton comportement, autant en bien qu'en mal, c'est pour ça qu'on apprécie dire que ce sont des outils, avec tu peux autant (te) construire que (te) détruire.
    Le Plus Appelle Le Plus

  9. #9
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Merci pour vos réponses !
    Je comprend maintenant le danger/potentiel des psychés... J'ai pas envie de changer de comportement comme ça.
    J'ai pas peur que les psychés me fassent voir les choses autrement mais j'ai peur que cette idée prenne le dessus, que je finisse pas croire que la seule réalité c'est le trip et pas autre chose.

    Donc si je reste objectif, les psychés étant des révélateurs de l'âme, apportant des changements radicaux dans la façon de vivre ou de voir la vie chez le consommateur, je ferais mieux de ne pas continuer puisque je ne suis pas prêt à vouloir changer définitivement. Vous en pensez quoi ?

    J'ai peur d'avoir des problèmes d'addictions car quand j'y réfléchis je pense tout le temps à la drogue. Je parle de mes trips à tout mes potes assez souvent d'ailleurs parce-que j'aime en parler.

    J'ai commencé la weed à 12 ans et j'en fumais souvent avant et entre les cours. J'ai eu pas mal de problèmes (scolaire, familiaux, sentimentaux) a cause de ma conso de weed puis je me suis mis à boire assez régulierement, pendant les cours également et tout les week-end dans le seul but de m'exploser. Souvent j'étais pas bien mais je continuais. J'ai découvert l'ecsta il y a deux/trois mois et j'ai déjà eu le temps de gobber un bon nombre de pillules.

    Mais depuis mon trip au LSD, tout a changé.
    Je ne fume plus de weed, j'ai plus prit d'ecsta depuis 4 semaines, je bois vraiment qu'en soirée et plus autant qu'avant, je pratiquement stoppé le tabac etc... J'ai plus vraiment envie de tout ça. Mais a contrario j'ai pas envie de perdre l'occasion de ''passer de l'autre côté'' quand j'en ai envie. Et le LSD me plaît beaucoup pour ça. Je n'ai testé qu'une fois après tout, peut-être que le prochain trip me dégoûtera du LSD et que je reprendrais (ou pas) mes mauvaises habitudes.

    Pensez-vous que si je prend du LSD seulement aux occasions (Pendant les vacances, le tout dans un endroit posé, callé avec des potes sans rien prendre d'autre et à dose normale) cela changera ma perception des choses ?

    Petite question en plus : J'ai envie d'expérimenter d'autres drogues mais, ayant un regard différent sur les risques encourus, je me demandais si la prise unique d'un produit (en respectant au mieux la RdR) puisse me changer ou me rendre bel et bien accro à quelque chose ? Je parle surtout de psyché. La coke et autres joyeusetés du genre ne m'intéressent absolument pas.

    Merci et désolé du pavé, j'avais besoin de parler...

  10. #10
    Psychonaut Master Laura Zerty's Avatar
    Join Date
    2010 Jan
    Location
    Legoland
    Posts
    5,918

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Tu sembles sur une bonne pente au vu de ton passif, donc dans l'idéal faudrait en rester là.

    Mais comme la vie est changeante et nos bonnes résolutions difficiles à tenir sur le longe terme, c'est à toi de juger si il te serait bénéfique de tripper à nouveau, avec le LSD ou un autre produit, en sachant que l'équilibre dans lequel tu es actuellement, peut basculer à tout moment en consommant, ou en restant sobre ahah...

    Désolé mais il n'y a pas de réponse assurée, tu as à faire des choix quand à la façon dont tu veux vivre ta vie et la manière dont tu consommes de la drogue, et si pour l'instant tu te sens bien et que tu veux préserver cet état, à priori il faudrait ne plus consommer, et voir dans les semaines à venir l'évolution de ta situation, quitte à retripper plus tard dans une optique de retrouver la motivation de vivre sainement, et non de te défoncer (même si il y a toujours une part de ça faut pas se mentir).

    En gros est-ce que tu arriverais à te faire plaisir en consommant de temps en temps, pour entretenir un cadre de vie plaisant, ou est-ce qu'au contraire en consommant tu vas retomber dans quelques uns de tes travers..? à ce niveau là ça se joue entre toi et tes envies, et tu auras la réponse prochainement selon tes décisions
    Le Plus Appelle Le Plus

  11. #11
    Banned
    Join Date
    2013 Nov
    Posts
    260

    Re: Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Quote Originally Posted by MadJa1 View Post
    Et s'il y a des ''vétérans du LSD'', serait-il possible d'avoir un retour d'expériences ? Pas besoin d'une biographie ou quoi haha juste savoir ce qui a changé depuis votre toute première prise
    J'ai pris mon 1er trip il y a + de 40 ans. Je m'intéresse toujours aux enthéogènes alors que j'ai laissé tout le reste au XXème siècle, c'est donc que l'acide a eu une certaine importance dans ma vie. Je le considère comme un vieil ami mais je ne lui fais pas confiance plus que ça, parfois il m'a fait prendre des vessies pour des lanternes et c'est sans doute là le vrai danger méconnu du LSD, particulièrement quand on est très jeune et à l'âge des choix...


    Quote Originally Posted by MadJa1 View Post
    J'veux dire, le fait de répéter ou faire les mêmes choses, torturer son esprit à tenter de comprendre ce qui se passe pour au final recommencer la boucle... Ca ne risque pas de rendre barge ?
    A moi aussi même après toutes ces années il m'arrive d'avoir ce moment d'affolement où au bout de la montée on essaye de se souvenir à quelle heure on l'a pris, de calculer pour combien de temps on en a encore et où on retourne 100 fois voir une horloge qui marque toujours la même heure. Autrefois on faisait moins de cas de ces fameuses boucles, ce ne sont que des farces de l'acide.

    Quote Originally Posted by MadJa1 View Post
    Pensez-vous que le trip puisse un jour me ''monter à la tête'' ?
    Oui, à haute dose ou dans de mauvaises conditions l'acide peut te faire la révolution dans la tronche. Il est possible que tu en sortes avec l'impression d'avoir perdu le contact avec la réalité ou avec ta propre vie. Classique déprime mais rassure-toi ça ne dure pas. Tu peux aussi au contraire en revenir plein de certitudes et vouloir éclairer le monde et les autres, c'est le cas le plus fréquent, ça ne dure pas non plus (tant mieux pour l'entourage).


    Quote Originally Posted by MadJa1 View Post
    les psychés étant des révélateurs de l'âme, apportant des changements radicaux dans la façon de vivre ou de voir la vie chez le consommateur, je ferais mieux de ne pas continuer puisque je ne suis pas prêt à vouloir changer définitivement. Vous en pensez quoi ?
    Si c'est pour arrêter de pétarder avant le cours de math et de se mettre minable tous les samedis, c'est pas plus mal comme changement. Tu as raison, l'addiction est le pire panneau dans lequel on puisse tomber, ce n'est pas l'acide qui va t'y précipiter mais ne te lance surtout pas dans la collection de molécules, c'est sans fin, surtout de nos jours...

  12. #12
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Re: Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Merci pour vos réponses franchement ça m'aide à savoir où j'en suis plus ou moins avec la drogue...

    Quote Originally Posted by Laura Zerty View Post

    En gros est-ce que tu arriverais à te faire plaisir en consommant de temps en temps, pour entretenir un cadre de vie plaisant, ou est-ce qu'au contraire en consommant tu vas retomber dans quelques uns de tes travers..? à ce niveau là ça se joue entre toi et tes envies, et tu auras la réponse prochainement selon tes décisions
    Je pense que oui. Honnêtement je sais que j'ai tendance à abuser et que je peux vite me mettre à déconner sauf que j'en ai vraiment pas envie. Je vais retenter le carton, et je verrais ensuite ce que j'en pense (J'ai toujours un peu peur qu'il me fasse bloquer ou me change profondément mais j'essaye de pas y penser, j'y peu rien je suis comme ça lol). Mais honnêtement, oui je pense qu'en ce qui concerne le LSD, je pourrais m'en tenir qu'aux occasions pour en profiter pleinement.
    l'ecsta par contre, j'ai plus de mal je vais essayer de ne plus en prendre du tout.

    Vétéran : Merci pour ton témoignage !

    Quote Originally Posted by Vétéran View Post


    Si c'est pour arrêter de pétarder avant le cours de math et de se mettre minable tous les samedis, c'est pas plus mal comme changement. Tu as raison, l'addiction est le pire panneau dans lequel on puisse tomber, ce n'est pas l'acide qui va t'y précipiter mais ne te lance surtout pas dans la collection de molécules, c'est sans fin, surtout de nos jours...
    C'est certains ! Je sais qu'on ne tombe pas vraiment accro au LSD ou au champotte mais en fait, j'ai surtout un problème avec l'envier de m'évader du coup je m'intéresse un peu à tout et quand j'ai pas ce que je veux, si je peux avoir autre chose, c'est tant mieux. J'ai jamais été comme ça mais j'ai l'impression d'avoir passer un cap. J'ai toujours dis que je testerais les hallu quand je serais posé dans un appart ou quoi et le fait d'avoir chopper une ecsta il y a quelque mois, ça m'a fait me rendre compte que je pouvais tout tester maintenant du coup je suis en pleins dedans ! Mais j'me réveil petit à petit et je sent que je fais de la merde alors je vais faire plus attention.

    J'espère en tout cas que je resterais sur cette voie car j'ai tendance à banaliser et idéaliser les choses. Et c'est pas bon du moins pas avec les drogues...

    Merci pour vos commentaires en tout cas ça fait plaisir ! Pour ceux qui passeraient sur le topic n'hésitez pas à réagir et faire vos témoignages ça peut toujours servir

    Faites gaffe à vous !

    EDIT : J'ai pas mal réfléchis et je pense prendre le carton demain aux alentours de 20/21 dans la ville. Il y a ce bar que j'adore, j'ai déjà choppé plusieurs fois là bas et plusieurs potes m'ont dit qu'il est énorme sous carton (la déco est vraiment spéciale) du coup, vu que je serais avec des potes sobres et que j'ai l'occasion de me reposer le lendemain je pense le faire là bas.
    Je vais prendre un quart du carton car je ne connais ni son dosage ni sa réel composition. Vous en pense-quoi ? Vous avez des conseils à me donner ? Des idées de trucs à faire une fois que je serais rentrés (vers 23h/minuit) car la majorité du trip se fera finalement dans une chambre...
    Last edited by MadJa1; 19th January 2017 at 22:21.

  13. #13
    Skilled Psychonaut Saxifrage Russel's Avatar
    Join Date
    2015 Feb
    Location
    Paris
    Posts
    157

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Qu'est ce que vous appelez "boucles" ? je ne comprends pas trop je n'ai jamais eu ça je crois, ou bien je m'en souviens pas, lors de mes trips. Après j'en ai pris que deux fois mais apparemment ça a l'air d'être assez commun.
    EDIT : J'ai pas mal réfléchis et je pense prendre le carton demain aux alentours de 20/21 dans la ville. Il y a ce bar que j'adore, j'ai déjà choppé plusieurs fois là bas et plusieurs potes m'ont dit qu'il est énorme sous carton (la déco est vraiment spéciale) du coup, vu que je serais avec des potes sobres et que j'ai l'occasion de me reposer le lendemain je pense le faire là bas.
    Je vais prendre un quart du carton car je ne connais ni son dosage ni sa réel composition. Vous en pense-quoi ? Vous avez des conseils à me donner ? Des idées de trucs à faire une fois que je serais rentrés (vers 23h/minuit) car la majorité du trip se fera finalement dans une chambre...
    Quart c'est bien. C'est ce que j'avais fait, et c'était déjà assez puissant. Dans une chambre tout seul ? Dans tous les cas :de bonnes musiques et puis ben tu peux prévoir des trucs à faire mais bon quand tu seras perché tu trouveras toujours quoi faire impossible de s'ennuyer. J'imagine que tu as déjà calculé ça mais au cas où je pose la question : comment tu rentres sous carton depuis le bar ? tes potes te ramènent ? et je reviens a ma 1ere question, ils restent avec toi ?
    Chaque nuit, on pouvait échapper ainsi aux chiffres ou à la grande aiguille.

  14. #14
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    C'était arrangé je rentrais avec ma copine mais finalement non je ne sors pas je rentre directe là bas. je suis toujours à l'école là je pensais prendre entre deux cours vu que la journée va bientôt finir. 1/8e du carton pour voir puis 1/8e pour arriver à un quart mais je sais pas trop haha c'est juste une idée à la con

  15. #15
    Psychonaut Master Laura Zerty's Avatar
    Join Date
    2010 Jan
    Location
    Legoland
    Posts
    5,918

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Effectivement c'est stupide d'en prendre juste pour en prendre, à des micros doses pour se dire que c'est safe, et dans des conditions merdiques...

    Enfin si c'est ton délire de tripper en cours ou dans un bar pourquoi pas, c'est cool d'expérimenter/déconner avec la drogue quand t'en as grandement envie, mais alors fini l'optique de vouloir trouver un équilibre sain, comme tu sembles remplacer l'exta par le LSD pour au final consommer dès que tu en aurais l’occasion...en fait t'as eu ta réponse plus tôt que prévu lol !
    CookiezSlayer likes this.
    Le Plus Appelle Le Plus

  16. #16
    Modérateurs CookiezSlayer's Avatar
    Join Date
    2011 Oct
    Location
    wut ?
    Posts
    790

    Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    J'ai rien a ajouter sur ce qu'as dit Laura, mais je voulais appuyer son propos

  17. #17
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Je me suis mal expliqué. Le huitième de carton c'est le teste allergique. Si tout va bien et que j'ai pas assez d'effet je reprend pour avoir au final avalé un quart c'est tout. C'est juste pour voir comment je réagis et avec quelle dose. Tripper en cours ça me chauffe pas du tout je me disais qu'un huitième de carton ne me ferais rien d'ingerable et que les effets viendraient quand j'augmenterais la dose une fois rentré. Sinon oui dans le bar ca me chauffait parce que je m'y sent bien et je connais beaucoup de monde, c'est pas un bête bar c'est très psyché comme bar (réputé pour ça d'ailleurs). J'ai pas du tout remplacé l'ecsta par le lsd
    CookiezSlayer likes this.

  18. #18
    Psychonaut Master Laura Zerty's Avatar
    Join Date
    2010 Jan
    Location
    Legoland
    Posts
    5,918

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Quote Originally Posted by MadJa1 View Post
    C'est juste pour voir comment je réagis et avec quelle dose.
    Yep on est d'accord alors, comme ça tu sauras mieux comment gérer la prochaine fois et t'as raison d'anticiper tes futures prises, c'est plus RdR
    MadJa1 likes this.
    Le Plus Appelle Le Plus

  19. #19
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Exactement 😊 Enfin voila je vous dirais quoi ! Merci d'être intervenus en tout cas 😊

  20. #20
    Modérateurs CookiezSlayer's Avatar
    Join Date
    2011 Oct
    Location
    wut ?
    Posts
    790

    Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Ah désolé j'avais pas compris ça comme ça effectivement. Par contre oui c'est mieux de le prendre tot, comme ça tu pourra peut être dormir la nuit :p
    MadJa1 likes this.

  21. #21
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    No soucis j'avais mal expliqué 😊 On verra dans quelques heures le temps de manger et préparer ce qu'il manque 😊

  22. #22
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Salut les gars ! Bon voilà...
    Vendredi vers 22h j'ai prit un 1/8e de carton (teste allergique), une heure après je prend l'autre 1/8e car évidemment je n'avais aucuns effet.
    Vers minuit toujours rien, je décide donc d'augmenter la dose petit à petit (toujours en 1/8e). Au final j'en arrive à avoir gobé 1/2 carton. J'ai attendu jusqu'à 3h du matin et je n'ai absolument rien eu. J'ai as voulu prendre l'autre moitié car il était tard et j'avais pas envie de tripper tout mon samedi.
    L'autre moitié ma copine l'a prise et comme moi, elle n'a rien eu.

    Du coup je me demandais... Pensez-vous que j'ai acheté un faux buvard ? Ou alors j'ai prit de trop petites doses et attendu trop longtemps ? Il avait un goût moins amer que mon premier carton en tout cas. Et je l'ai gobé lui aussi, je ne l'ai pas laissé sous la langue au cas où ça n'était pas du LSD car paraît-il, les Nbomes sont moins actifs lorsqu'ils sont avalé avec le carton

  23. #23
    Modérateurs CookiezSlayer's Avatar
    Join Date
    2011 Oct
    Location
    wut ?
    Posts
    790

    Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Le LSD n'as pas de gout, mais ça veut pas dire pour autant que le carton et l'encre n'en ont pas. Se repérer au gout d'un carton pour affirmer si c'est du LSD c'est comme se repérer à la couleur d'un taz pour savoir ce qu'il y a dedans.

    On pourra pas te dire ce qu'il y avait dessus, ni si il a été correctement conservé. les effets du LSD durent entre 6-10 heures, les espaces que tu as pris entre tes dosages devraient être bon pour sentir des effets si c'était du LSD (d'ailleurs je trouve que tu as bien géré tes espacement, c'est cool)

    Mais tes deux hypothèses on de bonnes chances d'êtres vrais, il est possible que ce soit un carton inactif et il est aussi possible que ce soit des Nbomes.
    MadJa1 likes this.

  24. #24
    Fourmi Acromyrex's Avatar
    Join Date
    2014 May
    Posts
    525

    Re: Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Quote Originally Posted by MadJa1 View Post
    je ne l'ai pas laissé sous la langue au cas où ça n'était pas du LSD car paraît-il, les Nbomes sont moins actifs lorsqu'ils sont avalé avec le carton
    C'est un très bon réflexe. On peut même dire qu'ils ne seront pas actifs.

    Soit il y avait une substance active seulement en sublinguale, soit il y avait une substance (peut-être du LSD) en trop petite quantité pour que tu sentes quelque chose en en prenant la moitié, soit... la tolérance est rapide avec l'acide mais normalement, en deux heures, d'expérience ça ne suffit pas. 1/8 puis 1/8 deux heures après, ça doit faire comme à peu près 1/4 avec une montée encore plus douce... soit ce n'était même qu'un bout de carton.
    MadJa1 likes this.
    J'ai pas essayé de comprendre, comprendre était aussi visuellement en train d'arriver.

  25. #25
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Merci pour vos réponses !

    Pour mon premier carton, j'ai bouffé 1/2 carton et le trip est monté en 1h. On m'avait dit que le lsd n'avait pas de goût normalement mais que souvent des consommateurs de lsd rapportaient un gout amer et metallique (ce que j'ai eu avec mon premier carton) mais ici, rien de metallique, j'ai pensé directement au goût de l'encre. Je pense qu'il n'y avait rien sur le carton honnêtement (ça m'apprendra à acheter à n'importe qui).

    Oui franchement j'ai hésité à gobé par 1/8e mais j'ai préféré pas déconné, mon premier trip était bien balèze et j'ai pas envie de morfler sous LSD lol...

    Du coup, je suis déçu de ne rien avoir vécu (même si au final ma soirée était niquel ). Je retenterais surement l'expérience un de ces jours, en espérant tomber sur un buvard qui fonctionne mais pas facile d'en trouver par ici haha

    Au fait, si c'était un Nbome ou un autre RC, le fait que ça ne réagisse pas quand c'est avalé ça veut aussi dire que la molécule n'est pas vraiment dans le corps ? Genre elle est neutralisée et ne cause donc pas '' d'intoxication '' ?
    Last edited by MadJa1; 22nd January 2017 at 23:04.

  26. #26
    Skilled Psychonaut Tisalut's Avatar
    Join Date
    2011 Nov
    Location
    Essaye de sortir de la boucle
    Posts
    700

    Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    En gros les Nbomes sont détruits par un enzyme présente dans l'estomac, donc ça n'est pas du tout actif quand tu l'avales ouais.

    C'est vrai que c'est galère l'acide quand on y pense : facile de se faire refourguer un Rc, impossible de doser etc... (je me rend compte que ce sont des préoccupations de privilégiés en vrai ahah, #problèmededrogué)

    Tu peux toujours investir dans un kit de test si tu veux éviter que ce genre de problème se reproduise, au moins avec ça t'es sur d'avoir vraiment du LSD sur ton carton, ça coûte 15e pour une quarantaine d'utilisation, ça vaut vraiment de coût.
    Parce que bon, tomber sur un Nbome à la place de l'acide c'est pas grave si on prend la précaution de l'avaler, mais avec un Dox ça rigole moins de suite....

  27. #27
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Ha merci je comprend mieux ! Du coup si c'est un dox ça fonctionne même avalé c'est ça? Quels sont les risques d'un dox s'il est avalé raisonnablement j'veux dire en quart par exemple ? Est ce vraiment dangereux ou c'est surtout parce qu'on ne connais pas bien le risque en fonction de la dose ?

  28. #28
    Fourmi Acromyrex's Avatar
    Join Date
    2014 May
    Posts
    525

    Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Les DOx fonctionnent même avalés oui, comme les lysergamides commandables ou qui peuvent avoir remplacé l'acide sur ton carton genre 1P-LSD, AL-LAD, etc. Le problème des DOx c'est qu'en prenant quart par quart tu l'avaleras pas nécessairement raisonnablement, notamment parce que, si tu t'attendais à ce que ce soit du LSD, tu peux large ne rien sentir pendant 2h et penser qu'il faut redrop alors que c'est une connerie. Si on passe sur les questions de dosage (essentielles), faut pas hésiter à se renseigner : y'a des différences plus que notables en terme de durée par rapport au LSD et entre les différents DOx (DOC, DOM, etc.), en terme de stimulation, en terme de vasoconstriction, en terme d'hallus même sans doute.
    J'ai pas essayé de comprendre, comprendre était aussi visuellement en train d'arriver.

  29. #29
    Banned
    Join Date
    2016 Dec
    Location
    Partout et nulle part à la fois
    Posts
    92

    Re : Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    D'ac Mais les DOx c'est dans les cartons sandwichs non ?

  30. #30
    Fourmi Acromyrex's Avatar
    Join Date
    2014 May
    Posts
    525

    Re: Dans quoi je m'engage avec le LSD ?

    Dans ce topic, on trouve ce post :
    Quote Originally Posted by SHAG View Post
    Si on considère la goutte métrique 0,050ml x 30mg = 1,5mg/goutte max pour le 2CE. Après ca doit varier d'une pipette à l'autre (ici 20µl/goutte pour une pipette basique en plastique soit encore moins), dans tout les cas ca ne devrais pas dépassé 3mg/goutte (et c'est en considérant 2 à 5x plus que les mesures faites ou admises). [...]
    La solubilité max du 2CP est de 9mg/ml soit 3 fois moins...
    Or, sur un buvard, on peut éventuellement mettre plusieurs gouttes.
    Et les doses actives/reloues des produits dont on parle sont plus basses que celles des 2C-x. D'après le PiKHAL :
    DOC : 1,5 à 3,0mg.
    DOM : 3,0 à 10mg.
    DOB : 1,0 à 3,0mg.
    DOI : 1,5 à 3,0mg.

    Bon, j'arrive pas à trouver le seuil de saturation dans l'alcool d'aucun des DOx, et qui serait nécessaire pour pouvoir conclure ce post.
    Disons juste que, personnellement, je serais pas rassurée sous prétexte que le buvard n'est pas un buvard sandwich.
    J'ai pas essayé de comprendre, comprendre était aussi visuellement en train d'arriver.

Page 1 of 5 12345 LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •