Page 1 of 2 12 LastLast
Results 1 to 30 of 35
Like Tree13Likes

Thread: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

  1. #1
    Improving Psychonaut
    Join Date
    2015 Jan
    Location
    Paris
    Posts
    37

    Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Salut à tous,

    J'ai commencé à prendre des prods il y a 1 an et demi. Comme beaucoup ça a commencé avec une gélule de MD proposée par un dealer en boite. J'étais très bourré, je ne savais pas même pas ce que c'était et ça a été une expérience tellement intense que c'était inenvisageable de ne pas revivre ça.

    Très tôt j'ai eu un réflexe RDR en consultant les forums notamment psychonaut qui est une source précieuse d'informations. Pendant les 6 premiers mois je m'en suis tenu à une défonce par mois maxi, même défoncé j'arrivais à garder mes réflexes RDR (pas de mélanges, s'en tenir à 1 ou 2 gélules...). Puis petit à peut les choses dérapent, de premiers écarts où on se permet de consommer plusieurs jours d'affilée (festivals), voire à la maison avec mon copain tous les deux notamment au GBL qui a l'avantage de ne causer aucune descente. Un gros tournant a été la découverte de ce qu'on appelle dans le milieu gay les plans chems : en gros des partouzes où on se défonce principalement à la 3mmc ou 4mec et au G, voire à la tina (crystal meth). Il faut savoir que dans la communauté à Paris en particulier c'est un vrais ras de marrée : à toute heure et jour de la semaine vous pouvez trouver des "plans chems" sur les applis de rencontre à côté de chez vous. Je ne compte pas le nombre de personnes qui ne savent plus baiser sans prods.

    Aujourdhui du fait de concours à passer j'ai réussi à m'éloigner un peu de ce milieux. Par exemple j'ai réussi à faire 2 fois une pause de 2 mois sans rien consommer (hors g OU alcool en soirée) depuis Janvier. Mais dès que je reconsomme les réflexes RDR sont plus là : mélange de drogues (dont potentiellement dangereux p ex : ne pas s'interdire quelques verres alors que je vais consommer du G), ne pas me limiter en terme de quantité (reprendre encore et encore des paras, éventuellement de plus en plus gros pour maintenir l'effet de la MD ou de la meph), cumuler plusieurs soirées dans le même weekend, reconsommer malgré des signes physiques qui devraient pousser à la modération (douleurs aux ventre ou plus grave emballement du rythme cardiaque, essoufflement, bouffée de chaleur). Mes descentes sont aussi devenues tres violentes et j'en arrive à consommer de façon systématique somnifères (plusieurs cachets car ils font de moins en moins effets), benzo (xanax principalement), 5htp en grande quantité pendant les 5 jours qui vont suivre sans parfois que ce soit suffisant pour éviter la déprime.

    Au final même en espaçant mes consommations à chaque fois elles se font dans l'excès au point que je me demande s'il est vraiment possible de consommer de manière "équilibrée". De toute évidence je prend des risques à court terme et j'ai du mal à croire qu'à long terme ces prods n'auront pas également des conséquences plus ou moins graves (neurotoxicité, risques de cancers ?).

    Désolé mon message est tres long mais je voulais échanger avec vous pour savoir si d'autres étaient dans le même cas ? Et à l'inverse si certains avaient le sentiment de parvenir à long terme de maintenir une consommation raisonnable, sous contrôle. Autrement dit, est-il vraiment possible d'avoir à long terme une consommation objectivement "saine" et j'insiste sur le objectivement car c'est aussi facile parfois de s'installer dans un sorte de déni.

    Merci beaucoup pour vos échanges de point de vue !

  2. #2
    Back to blue Lotre's Avatar
    Join Date
    2011 Nov
    Posts
    2,649

    Re : Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    J'ai pas le temps de lire là ce matin ! Mais je dirais juste que les deux mots dans ton titre "défoncer" et "sainement" son antithétique. Et oui, faut se poser la question : de quoi on parle vraiment quand on parle de défonce ? Est-ce juste un nom commun pour la prise de produit, ou est-ce que plus ou moins inconsciemment on sous-entend une auto-destruction ?

    Bon je sais que ce raisonnement est simpliste, et le mot "défonce" pourrait aussi avoir des représentations du type "ouverture de soi", "cassage des barrières sociales".

    Je te répondrai juste en deux mots que si on se limite à des prises rares, avec des produits de qualités, toujours quand les conditions s'y prêtent et que le feeling y est, y'a moyen que ça n'ait que peu de répercutions nocives.
    Surtout lorsqu'on voit certaines personnes n'utiliser que les psychédéliques et cela à des fins de recherche spirituelle, tout en sachant garder la tête froide et ne pas en abuser. Ça peut faire du bien à la vie !

    Je te lirai tout à l'heure et me rendrai peut-être compte que ma réponse est hors-sujet lol !
    Le titre m'a interpellé tout de même !

    Ciao!
    Tout est vrai.
    « Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
    Artisan de Liberté
    « La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

    Anna

    Le partage crée l'abondance.


  3. #3
    BRIX de Nice PSYCHOCRACK's Avatar
    Join Date
    2007 Jan
    Location
    à la tv
    Posts
    729

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Au final même en espaçant mes consommations à chaque fois elles se font dans l'excès au point que je me demande s'il est vraiment possible de consommer de manière "équilibrée"
    pour toi non visiblement, enfin d’après ce que tu dit.

    certaine personne arrive à maitriser la conso de n'importe quel prod, enfin, pas dans se sens , exemple, x arrive à maitriser un produit Y.

    alors que la plupart des report montre que le produit produit un craving beaucoup plus important que le produit réputé etre le plus addictif avant ça.

    c'est une question de perssonalité de contexte et d'autre trucs qui m’échappe.....

    mais en general quand x arrive à maitriser Y ça ne fonctionne pas toujours sur le long terme, le pochon remplie de Y finie au toilette.
    "c'est en sniffant n’importe quoi, que l'on deviens n’importe qui"

  4. #4
    Skilled Psychonaut
    Join Date
    2015 Nov
    Location
    In a k tank
    Posts
    530

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Non, on ne peut pas.

    Formule il est vrai lapidaire mais, sainement ?

    Non, on ne peut pas.
    Last edited by Burned; 12th July 2017 at 02:39.

  5. #5
    Psychopstick snap2's Avatar
    Join Date
    2015 May
    Location
    Dans le merveilleux pays du véritable fromage
    Posts
    711

    Re : Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Avec certains psychés c'est possible, avec les autres prods non, même en sachant exactement ce que l'on fait. Et encore il faut rester dans une utilisation très safe et c'est pas facile.

    Donc non, même en appliquant une RDR de taré, on ne peut que réduire les risques mais jamais les supprimer, on va pas se mentir. La plupart des drogues (surtout downers et stims) détruisent le corps et le mental, c'est un pacte malsain à signer.

    Oui pour se lancer dans l'utilisation de prods, faut soit être sûr que l'on va y laisser quelque chose, soit être complètement inconscient. Rien n'est gratuit, la magie n'existe pas dans ce monde ^^

    J'ai tenté d'avoir une utilisation safe de psychés, ils m'ont beaucoup appris, mais bon j'ai quand-même eu des périodes d'abus (bonjour la Ké) et des impressions d'avoir éclatés mes neurones au micro-ondes (coucou DMT). Ça fait partie du jeu, c'est à accepter en tant que tel. Et pis bon avec ces prods si j'ai la volonté je peux arrêter quand je veux (faut juste pas que ça soit trop tard) et ça me laisse un minimum de contrôle, donc j'assume que je me pète un peu la santé pour tous les révélations et les sensations que ça m'apporte. Tout dépend jusqu'à où t'es prêt à faire pencher la balance ^^

  6. #6
    Meuble Sludge's Avatar
    Join Date
    2011 Sep
    Location
    mon cul
    Posts
    11,054

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Personne ne maîtrise un produit. Il y a juste des personnes qui n'ont pas encore eu de problèmes les mettant dedans avec les prods addictifs. Ces problèmes sont liés au contexte, pas seulement à la personne. Même une personne solide peut se faire briser par des évènements.

    En tout cas dans ton cas tu as perdu tes repères avec la banalisation des consommations festives servant à supporter un quotidien sans doute trop morose. Je t'invite à t'écouter.
    Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream
    Tableau d'information sur les combos de produits risqués

    Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
    ----------------------------
    Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.

  7. #7
    Experienced Psychonaut amicale_du_pc's Avatar
    Join Date
    2015 Feb
    Location
    à côté du guide de l'europe: le mannekenpiss
    Posts
    1,813

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    je me prends la tête pour plein de questions (j'ai le temps) et quand je fais une expérience de penseur (fumer, prendre un klkchose... même l'alcool...) j'attends le spleen indicible qui se pointe après-coup en conclusion et dure plusieurs jours... Il faut parfois même pouvoir le reconnaitre à certains moments ce spleen mais il est là dans ce que l'on est et ce que l'on fait... Je bois beaucoup d'eau et quand tout revient à la normale c'est que je suis à nouveau kleen. De A à Z cela prend klkes petites semaines en moyenne... Ensuite j'y pense et j'écris des trucs... C'est un drôle de hobby. Cela fait des mois que je n'ai rien pris. Au prochain coup je prendrai une... non, allez... !!! motus.


    Quote Originally Posted by snap2 View Post
    blabla ...et ça me laisse un minimum de contrôle, donc j'assume que je me pète un peu la santé pour tous les révélations et les sensations que ça m'apporte. Tout dépend jusqu'à où t'es prêt à faire pencher la balance
    en ce cas et au nom du réalisme il faut ne pas avoir de soucis de ressource pécunières... faut être rentier...
    Last edited by amicale_du_pc; 11th July 2017 at 11:38.
    Le trip des uns s'arrête là où commence celui des autres

  8. #8
    Back to blue Lotre's Avatar
    Join Date
    2011 Nov
    Posts
    2,649

    Re : Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    J'ai comme une envie de devenir gay là d'un coup...

    Nan mais sans dec oui, y'a forcément des gens qui consomment sur le long terme, mais qui consomment pas souvent, qui n'ont pas de problème particuliers. On n'en entend juste pas ou peu parler c'est tout, ils ne font pas de vagues.
    Après voilà, la nature plaisir et anti-dépression de ces produits confortables mixée à la vie parisienne ou autre d'aujourd'hui, forcément les risques de déraper sont forts. Et là le côté anti-dépresseur disparaît et devient au contraire déstabilisateur et destructeur.

    Des gens dans ton cas y'en a plein. Des articles sur le chem sex de la communauté gay j'en ai vu passer un ou deux, parfois raconté de l'intérieur comme toi. A chaque fois ça parle de déchéance et de destruction. Après bon, j'vais éviter de m'en faire une image généralisée et stigmatisante.
    Tout est vrai.
    « Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
    Artisan de Liberté
    « La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

    Anna

    Le partage crée l'abondance.


  9. #9
    Skilled Psychonaut lilith's Avatar
    Join Date
    2016 Aug
    Location
    Saturne
    Posts
    233

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    C'est tout à fait possible de se défoncer "sainement", quand on a une consommation controlé avec certains produits.
    Il y a quelques années j'abusais clairement des taz (une fois par semaine au moins)/coke plusieurs fois par semaines, des traces de md en pleine semaine, du speed par ci par là..
    Et là ça fait 2 ans que je ne consomme plus que des champi, limite je fume quasi plus. Et je m'en porte pas mal du tout ..
    Il faut apprendre à s'autogérer

    Edit : Et une consommation qui devient trop excessive traduit souvent un problème plus profond, un certain mal-être.. Pense à toi avant tout et essaye de t'écarter de tout ça, c'est possible même si ça parait difficile au début ..
    "Nous devrions regarder à l’intérieur de nous; le chemin du coeur mène à des univers tout près de nous remplis de vie et d’affection pour l’humanité."

    -Si ce monde ne tourne pas rond, c'est que chacun pense en être le centre. Fuzati

  10. #10
    Skilled Psychonaut M.Orange's Avatar
    Join Date
    2014 Dec
    Posts
    590

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Bin moi je dis, ouaip, on peut....
    Comment? Je sais pas, a chaque fois que j'ai voulu l'expliquer, ça a foiré..^^

    Je crois avoir été quand même trop violent sur le spliff, plus jeune, ça compte?

    Après, j'ai un voisin qui s'y ai mis sur le tard, 40 ans passés, 5 ans plus tard , pas de soucis....peut être que la fougue de la jeunesse ne va pas si bien aux prods, ou que les obligations empêchent de partir en cacahuètes.....et peut être aussi que quand on se penche dessus à un certain âge, bin on a pas l'entourage qui pousse au cul....
    Lotre and Yeaushit like this.

    Pique-niqueur démocrate

  11. #11
    Improving Psychonaut Shala's Avatar
    Join Date
    2016 Oct
    Posts
    97

    Re : Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Quote Originally Posted by Daxxx View Post
    Autrement dit, est-il vraiment possible d'avoir à long terme une consommation objectivement "saine" et j'insiste sur le objectivement car c'est aussi facile parfois de s'installer dans un sorte de déni.
    Salut Daxxx !

    J'ai pas tout lu car avec tout le respect que j'te dois, disons que j'me fou un tutti' peu d'ta vie..
    Mais comme j'suis légèrement égocentrique et que j'aime bien raconter la mienne alors j'vais me faire le plaisir de répondre en partie à ta question.
    Donc la réponse est:

    Evidemment que ça se peut !! Et de mille manières au moins !!!
    D'ailleurs, j'ai découvert un truc qui va peut-être t’intéresser !
    J't'explique.
    L'autre jour, j'étais ché-tor de ouf', et j'me suis demandé :
    "Mais en fait, si j'augmente ma dopamine et ma serotonine d'une façon plus "naturelle", est-ce que j'aurais besoin du même dosage pour m'défoncer grave la che-tron??"
    Et c'est la que les recherches ont commencées.
    D'abord j'ai cherché sur internet. Enfin.. sur google pour être plus précis, mais c'est surement pareil.
    Et donc là-bas j'y ai lu tout un tas de trucs genre : faire du sport, manger sainement, ...
    Bref. Que des trucs pas envisageable quoi.
    Du coup j'suis sorti prendre l'air, et c'est la que tout à débuter.
    J'me baladais, trankilou, quand tout à coup,
    j'avais faim. Et ce, depuis un bon moment déjà.
    Alors la je passe au E.LECLERC de Sucy parce que j'aime bien me balader.
    Et la j'vois quoi ???
    Le flan il est à 2,99€.
    2euros et 99 cents !!
    Dans ma ville, il coute 4,99€ ce bat*** de flan !!
    Imagine le mauvais délire quand j'vois ça.
    Du coup ça m'a vénère de ouf'.
    Et c'est la que j'ai trouvé l'astuce,
    Ecoute ça !
    Si je paye un ticket de bus 1,90€ pour aller jusqu'à Sucy récuperer mon flan à 2,99€, j'en ai pour 4,89€ au lieu de mes 4,99€ habituels.
    Et BIM !
    Etonnant, n'est-ce pas ?!

    Qu'est-ce tu réponds à ça ?

  12. #12
    Modérateurs CookiezSlayer's Avatar
    Join Date
    2011 Oct
    Location
    wut ?
    Posts
    777

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Peut on vivre sainement ?

    Si tu pense pouvoir répondre oui à cette question, alors tu peux répondre oui à ta question.
    Par contre, ça demande du contrôle, des efforts et une ligne de conduite stricte et particulière.

    On est certes pas tous égaux face à l'addiction, mais je pense qu'on pas tous une motivation égale face à cette addiction (qui change aussi en fonction des périodes de notre vie).
    Bref, oui c'est possible, mais ça demande du boulot. Bon courage en tout cas, si tu t'y lance, mais crois moi, ça en vaut la peine une consommation raisonnée et contrôlée
    lilith likes this.

  13. #13
    Back to blue Lotre's Avatar
    Join Date
    2011 Nov
    Posts
    2,649

    Re : Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Mais en fait c'est quoi la vraie question ? Parce que toi en fait t'es clairement déjà bien installé dans la situation où tu te défonces, et pas sainement.
    Donc tu veux quoi ? Continuer à binger comme un foufou et n'en subir aucune conséquence ? Ou regarder en face le fait que tout dépend de toi et que si tu veux continuer à apprécier ces moments sur le long terme il va falloir les espacer, les contrôler, de manière à limiter leur impact.

    Tiens par exemple moi jsuis du genre à pas pouvoir garder un pochon chez moi, tant qu'j'en ai j'tape dedans. Sauf dans les psychés lol ! Eux ils permettent pas d'être pris à la légère, du moins pour moi. Pourtant ce sont eux qui m'ont apporté les expériences de très loin les plus marquantes et les plus exaltantes.

    Bon et sinon j'ai même découvert des situations où je pouvais avoir un pochon et ne pas taper dedans. Mais ça impliquait d'être bien sur beaucoup d'autres facettes de ma ptite vie.

    Là j'ai mal à la gorge et j'vais fumer une clope. Qu'est-ce que c'est ça ? Juste une faiblesse psychologique face à une envie, un manque de respect pour mon corps. Dès que j'ai un problème de santé sérieux je chouine et j'me dis que j'ai été vraiment trop con de me détruire avec la drôôôôgue. Quand t'as pas la santé t'as pas grand chose sérieux. C'est extrêmement précieux la santé.
    Last edited by Lotre; 12th July 2017 at 04:50.
    CookiezSlayer likes this.
    Tout est vrai.
    « Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
    Artisan de Liberté
    « La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

    Anna

    Le partage crée l'abondance.


  14. #14
    unskilled psychonaut Groovie's Avatar
    Join Date
    2008 Apr
    Posts
    585

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    La gbl enfin surtout son pendant salé, le GHB, est une excellente substance pour pouvoir consommer sainement et à long terme. Cependant on ne doit pas dépasser les 1 à 2 prises par semaine
    Laborit en prenait env 3 x par semaine jusqu'à la fin de sa vie et je doute qu'il ait développé une addiction physique ... 3fois je trouve que ça devient limite car moi j'ai besoin de plusieurs jours de sobriété entre chaque prise pour limiter les risques d'addiction alors si il espace les prise d'un jour ça fait XMXMJXD par exemple
    cependant son produit était pur (le tiens peut l'être aussi si ta gbl est pure mais c'est pas gagné) et c'était pas du gbl (qui est beaucoup plus accrocheur)
    aussi comme n'importe quel produit qui procure du plaisir on peut tomber dedans bien entendu. En soi le produit est moins toxique que l'alcool... si on donne du ghb à des rats 3x par semaine et de l'alcool à un autre groupe, il est très probable que le premier soit en meilleur santé à long terme.

    pour rester sur le même produits, des patients atteints de maladie du sommeil consomme du ghb médical et ils bénéficient d'un suivis , d'ordonnances etc.
    Je ne vois pas en quoi cela est "malsain" ? a part peut être le risque de voir sa tolérance augmenter et tous les autres soucis qui vont avec
    par ailleurs, j'ai connu des usagers qui consommaient moins de ghb que ces patients ..
    Last edited by Groovie; 12th July 2017 at 15:38.
    sample text

  15. #15
    Experienced Psychonaut amicale_du_pc's Avatar
    Join Date
    2015 Feb
    Location
    à côté du guide de l'europe: le mannekenpiss
    Posts
    1,813

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    quand on se défonce, oui.
    autrement la réponse est, non.
    Lotre likes this.
    Le trip des uns s'arrête là où commence celui des autres

  16. #16
    Improving Psychonaut Slice's Avatar
    Join Date
    2016 May
    Location
    Là où le vent me porte
    Posts
    50

    Re : Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Je ne pense pas qu'on puisse se défoncer sainement et d'ailleurs c'est palpable jusque dans les noms qu'on donne à la prise de produit "défoncer" "décalqué" "fracassé" je trouve ça assez parlant.
    Les psychédéliques sont en effet des produits qui sont plutôt safes pour le corps et qui ne génère que peu d'addiction mais on oublie d'autres aspects en disant cela comme la santé mental où ces petites joyeusetés peuvent mettre un foutu merdier.
    Toute euphorie a son revers, même le sexe.
    Cependant on peut apprendre à se connaître, à gérer ses envies, à savoir ou s'arrêter. C'est à la fois très difficile et ridiculement simple : il faut savoir se poser des limites et savoir à quoi on s'expose quand on consomme.
    "On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux" A.Saint-Exupéry

  17. #17
    Improving Psychonaut
    Join Date
    2012 Oct
    Posts
    90

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Se perdre dans le labyrinthe de son cerveau de temps en temps oui, penser consommer quotidiennement non !
    Et ça ne concerne pas que la drogue, c'est comme la nourriture, manger une daube de chaînes trop salée trop sucrée trop grasse une fois pkoi pas mais régulièrement vaut mieux pas !!!

    Tout n'est qu'une histoire de fréquence et de dosage et également de connaître son niveau à combattre l'addiction car la aussi on est loin d'être tous égaux !!!
    CookiezSlayer likes this.

  18. #18
    Experienced Psychonaut amicale_du_pc's Avatar
    Join Date
    2015 Feb
    Location
    à côté du guide de l'europe: le mannekenpiss
    Posts
    1,813

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    presque très bien...
    Le trip des uns s'arrête là où commence celui des autres

  19. #19
    Improving Psychonaut AlphaD's Avatar
    Join Date
    2015 Jun
    Posts
    80

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Personnellement depuis que j'ai commencé à taper, j'ai eu une période où je prenais régulièrement de la D qq mois après ma première prise (mais en sachant que plusieurs mois avant ma première prise de D je consultais déjà les sites rdr pour me renseigner donc j'ai commencé ma découverte en ayant déjà les réflexes rdr et des connaissances), après cette période où je prenais régulièrement (qq fois par mois) j'ai commencé à me stabiliser sur ma consommation et à arriver à une prise tous les 1/2 mois (environ) tout en acceptant de temps en temps de la D en petite quantité quand on m'en propose.
    Ma première prise de D (et de prod) était il y a 2 ans, au fil du temps j'ai découvert différents prods tout en apprenant à rester super rdr et je trouve qu'aujourd'hui je me porte plutôt bien par rapport à la drogue. Je beddave tous les jours mais je trip de temps en temps, je ne suis pas un très gros consommateur même si j'ai accumulé un certain nombre de perches, je pense que c'est un rythme correct et j'encourage tout le monde à faire de même et à espacer les prises. Je ne suis pas contre l'idée de se prendre des grosses perches (du moment que le consommateur se prépare bien), quitte à prendre rarement autant vivre une bonne expérience et c'est là aussi qu'il y a un intérêt à ne pas rendre les prises de drogue banales, on tire une expérience plus positive et plus saine de la drogue.

    De mon point de vue c'est aussi plus positif de se pencher sur les drogues en évitant celles qui sont dures (qui engendrent une forte dépendance physique donc). Même si je ne m'interdis pas d'en tester dans ma vie je trouve que c'est important de ne pas trop s'en approcher et de faire attention à ne pas se négliger. Après même les drogues qui ne sont pas dures peuvent être vicieuses car certaines (comme le LSD ou la D) peuvent faire vivre des expériences plutôt intenses qui poussent certains consommateurs à en consommer abusivement et à négliger la rdr.

    Au final, toutes les drogues peuvent avoir des effets néfastes surtout si on les consomme sans être rdr. Chaque drogue a des particularités qui font que, sur certains points, elle est pas forcément safe.
    Et je pense que même si certaines drogues comportent plus de risques que d'autres et que les désavantages pour chaque drogue ne sont pas forcément les mêmes, il est nécessaire de limiter son rythme de consommation pour toutes les drogues qui sont un minimum puissantes ou dures (j'exclue le cannabis qui est à mes yeux quelque chose de plutôt safe même si ce n'est pas forcément bon pour le corps non plus).

    En suivant cette manière de fonctionner je pense qu'on peut se défoncer de manière plutôt saine, même on ne peut pas être sain à 100% lorsque l'on consomme des drogues.
    J'estime aussi que rechercher un peu plus que de la pure "défonce" peut permettre à un consommateur de profiter plus sainement de la drogue.
    Last edited by AlphaD; 17th July 2017 at 01:34.
    Lotre likes this.

  20. #20
    Back to blue Lotre's Avatar
    Join Date
    2011 Nov
    Posts
    2,649

    Re : Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    J'aime bien ce que tu as dis, ça sent la mesure et la gestion "correcte", si je peux me permettre de juger, de ta conso.

    Je nuancerais ton propos simplement en disant que si certains s'accommodent très bien d'une consommation quotidienne de cannabis, pour d'autres elle représente une catastrophe dont il est difficile de sortir.
    Tout est vrai.
    « Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
    Artisan de Liberté
    « La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

    Anna

    Le partage crée l'abondance.


  21. #21
    Improving Psychonaut AlphaD's Avatar
    Join Date
    2015 Jun
    Posts
    80

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Je suis tout à fait d'accord, j'ai omis de dire que même si le thc est une molécule douce qu'on peut consommer quotidiennement, on ne réagit pas tous forcément de la même manière à une drogue.

  22. #22
    Back to blue Lotre's Avatar
    Join Date
    2011 Nov
    Posts
    2,649

    Re : Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Ca a été un problème dans mon adolescence. Je ne faisais que des bads avec le cannabis et ça me renfermait socialement, mais tout le monde fumait autour de moi, presque tous mes potes bédavaient constamment et j'ai mis des années avant d'être capable de dire non à un joint qui tourne. Déjà je pense que le côté intégration sociale à du jouer, forcément, mais même quand j'arrivais à dire non, au bout de quelques jours je refumais parce que j'en avais vraiment envie, tout en sachant que je n'en tirerais rien de bon. C'est assez bizarre et paradoxale. Je pense que ça m'a fait rater pas mal de bons moments où j'aurais été beaucoup plus spontané si je n'avais pas fumé. Et ça a du avoir un impact un peu négatif sur ma construction sociale mentalement.
    Milgram and Tridimensionnel like this.
    Tout est vrai.
    « Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
    Artisan de Liberté
    « La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

    Anna

    Le partage crée l'abondance.


  23. #23
    Experienced Psychonaut amicale_du_pc's Avatar
    Join Date
    2015 Feb
    Location
    à côté du guide de l'europe: le mannekenpiss
    Posts
    1,813

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    tu n'as jamais été bien avec un joint, même au début? Je crois que la consommation sur le temps qui s'avance abîme les nerfs. A un moment j'ai eu des ulcères et je devenais très sensible sur la peau (sensation de peau brulante et de picots comme des aiguilles. cela me faisait penser à un cactus sur toute la personne). Je m'énervais et j'avais la hantise de m'énerver car c'est ce qui me donnait mal... On est moralement très intolérant à tout, sec comme peut l'être un junkie.

    Cela c'est vers la fin de ma vie sauvage. Mais après klkes années seulement. Avant, j'avais eu de bons moments mémorables.
    Last edited by amicale_du_pc; 19th July 2017 at 10:18.
    Le trip des uns s'arrête là où commence celui des autres

  24. #24
    Modérateurs CookiezSlayer's Avatar
    Join Date
    2011 Oct
    Location
    wut ?
    Posts
    777

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    La pression sociale avec le cannabis est assez forte. Moi qui refuse régulièrement des joints qui tournent (si je conduit dans les 12h, ou juste parceque j'ai pas envie et que le combo tabac + weed me file souvent des tachycardie pas très agréables), j'ai vraiment parfois l'impression que certaines personnes de mon entourage ne comprennent pas ma démarche de ne pas en vouloir, comme si socialement, il fallait être def tous ensemble et moi je suis le relou qui ne participe pas a l'ivresse générale.
    Mais ça va, avec le temps ils ont fini par comprendre que c'était pas contre eux, mais pour moi.

  25. #25
    Skilled Psychonaut
    Join Date
    2016 Mar
    Posts
    120

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Je comprends bien vos expériences sur le long terme avec le cannabis. Ma consommation a évolué, vers quelque chose d'à la fois plus raisonnable et plus délétère à long terme...
    Quand j'ai commencé, comme tout le monde ou presque, à l'adolescence, c'était très festif, je ne refusais jamais un joint qui tournait. Souvent parce que j'étais fauché et que j'en profitais. Mais assez rapidement, et pourtant sans prendre de mesures, je me suis retrouvé à mal triper, à vivre des angoisses, à prendre de plein fouet la parano typique de la fume. Jamais rien de grave, sauf quand je couplais avec l'alcool, chose que j'ai rapidement évité par la suite.
    J'ai eu une longue période sans fume ou presque, ça restait occasionnel et généralement à la maison, dans un lieu sécurisé quoi. J'en profitais bien plus, j'appréciais vraiment. Et puis étant un peu froussard, j'ai jamais trop aimé acheter mon matos dans la rue, donc ça dépendant bien souvent des potes qui prenaient pour moi au passage. Sinon, ceinture.
    Depuis 4 ou 5 ans j'ai une conso plus raisonnable, mais aussi plus régulière, quasi-quotidienne, essentiellement parce que je suis devenu pote avec un voisin de palier qui prend régulièrement et me ramène mon matos. Je me suis fixé des règles simples et je m'y tiens: je ne fume toujours pas en dehors de chez moi sauf lieu sécurisé (chez les amis) et jamais avant 20h. C'est arbitraire mais c'est l'heure à laquelle j'estime que j'aurais rien d'important à faire et où j'aurais une paix relative.
    J'aime le côté rituel de me faire un ou deux joint le soir, ça me rassure, si j'ai pas, bah... tant pis, mais n'empêche que depuis quelques mois je me rends compte que je fume réellement plus par habitude que par plaisir. je kiffe toujours hein, seulement je sens que l'accoutumance est bien là et que la défonce est classique, connue, y'a plus de surprise.
    Là j'envisage de revoir ma conso, idéalement me limiter aux WE, et un seul pétard le soir juste avant de dormir.

  26. #26
    Experienced Psychonaut amicale_du_pc's Avatar
    Join Date
    2015 Feb
    Location
    à côté du guide de l'europe: le mannekenpiss
    Posts
    1,813

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Milgram, j'ai eu ça comme toi (fumer par habitude sans trouver le niveau intéressant). Je suis parti faire la cueillette des cerises comme saisonnier. Je vivais pieds nus, grimpais dans les cerisiers, me baignais dans la citerne à ciel ouvert d'irrigation des cultures. je dormais dans une 4L break abandonnée. Je faisais ma popote et mon thé avec un petit butane camping. J'aimais la baguette et le camembert à point. C'était la nature et j'ai retrouvé la pêche au top !!! L'air m'avait régénéré. Quand je suis parti de là pour remonter au nord c'était comme au début que j'ai découvert la weed.
    Lotre likes this.
    Le trip des uns s'arrête là où commence celui des autres

  27. #27
    Back to blue Lotre's Avatar
    Join Date
    2011 Nov
    Posts
    2,649

    Re : Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Ah si, au début j'ai eu des moments mémorables, hyper agréables avec le cannabis. Après une semaine ou deux de fumette, j'ai eu ma première vraie "défonce" où là j'avais carrément la sensation de voler, étendu dans mon lit. C'était génial.
    Mais très peu de temps après je me suis fait virer d'un collège pour revente de hash, ma famille a appris que je fumais et c'était grave la honte et la panique pour moi de me faire griller et surtout virer. A cet âge-là la pression des parents peut être énorme. C'est là que j'ai commencé à faire des bads.

    C'est aussi lié au fait que juste après m'être fait viré il me restait un bon petit morceau, et j'a décidé d'en finir avec le shit. J'ai donc innocemment tout mis dans un joint. J'ai en quelques sortes perdu conscience en fumant, accoudé à ma fenêtre du 4e étage, en pleine nuit. Je me suis réveillé lorsque je me suis rendu compte que le chauffeur de la camionnette qui passait en bas de chez moi me regardait et me faisais un sourire, et que c'était un clown avec la péruque, la peau blanche, le nez rouge et tout. J'ai jamais su si c'était vrai ou si c'était une hallu, mais c'est là que j'ai commencé à paniquer et depuis j'ai fait des tas de bads.

    Le côté psychologique joue énormément, puisque plus tard, toujours pendant l'adolescence, je suis parti à Amsterdam avec deux potes. On s'est arrêté dans la première ville de Hollande pour se fumer un gros zder dans un coffee. Je me suis dis que vu la puissance de la beuh et le joint chargé, j'allais partir en cacahuètes. Et bah non. J'ai kiffé ce gros joint. J'étais zen. Je pense que le fait que y'ait personne pour me juger là-dessus là bas était crucial dans cette histoire. Le voyage, loin de chez moi, rien à craindre de la loi, tout le monde qui est là pour ça dans le coffee. Mais savoir ça ne m'a pas empêcher de refaire plein de "bads" après. En tous cas socialement ça me rend "faux", je réfléchis trop vite et le regard de l'autre prend une importance démesurée, du coup je mesure chacune de mes paroles, je me demande si je peux dire ci ou ça, je ne parle pas spontanément comme je le fais habituellement. C'est très gênant.

    Ca m'arrive encore de fumer mais seul, car ça me met face à tous les actes que j'ai fait récemment spontanément, en me faisant ressentir de la culpabilité chaque fois que j'étais "dans l'ego", chaque fois que je n'ai pas été totalement altruiste. C'est un bon outil d'exploration de mon esprit, mais c'est pas agréable.
    Je suis défoncé à ne plus pouvoir sortir de chez moi avec de si petites quantités, qu'au CSAPA le cannabis est apparu en négatif au test urinaire alors que j'en avais fumé genre 3 - 4 fois dans la semaine précédente. J'avais eu une petite période de refume.
    Last edited by Lotre; 20th July 2017 at 02:49.
    amicale_du_pc and Milgram like this.
    Tout est vrai.
    « Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
    Artisan de Liberté
    « La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

    Anna

    Le partage crée l'abondance.


  28. #28
    Improving Psychonaut AlphaD's Avatar
    Join Date
    2015 Jun
    Posts
    80

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Il est vrai que parfois certains sont amenés à fumer pour s'intégrer, parce qu'on les amène à fumer. Pour certains ça peut s'avérer plutôt et effectivement pour d'autres ça peut être stressant, la weed c'est doux mais quand on commence avec les effets sans tolérance ça peut rendre anxieux et/ou faire bader.
    Je pense que le problème principal avec la weed c'est comment on s'y habitue et comment on renforce notre consommation avec l'augmentation de notre tolérance : quand on fume depuis un petit moment sans avoir fait de pause on fume des pétards tous les jours sans compter et on ne se rend pas compte de la quantité fumée et de l'habitude qu'on prend étant donné qu'on résiste à la fume et qu'on ne sent plus trop la défonce. Pour ma part c'est ce qui se passe aujourd'hui, j'ai une certaine tolérance et je dois dire que c'est le problème que me pose la fume aujourd'hui, je fume tous les jours et je m'y suis habitué mais pourtant je suis rarement vraiment défoncé étant donné que je peux enchaîner les joints avec mes potes sans prendre cher, donc je consomme beaucoup sans faire gaffe et la fume n'est plus aussi magique.

    Je devrais sans doute faire une petite pause histoire de faire baisser ma tolérance et je devrais essayer de faire ça de temps en temps pour pouvoir me détacher un peu de la fume et pour pouvoir retrouver de vrais effets, et je pense que c'est ce que beaucoup de fumeurs devraient faire étant donné que c'est le problème le plus répandu avec le THC et qu'on connait presque tous ce problème de tolérance à cause du rythme de fume trop banalisé.

    Quant aux effets psychologiques négatifs que ça peut avoir, il faut faire attention à ne pas trop se renfermer et il faut faire attention à garder une bonne hygiène mentale à côté de la fume. Et je pense aussi que les douilles sont à éviter quand on fume car c'est un mode de consommation pire que le joint (au niveau de l'addiction etc), couler une douille de temps en temps ça va mais il faut faire attention à ne pas trop s'accoutumer à ça car certains finissent par couler plein de douilles par jour et ne peuvent plus s'en passer à cause du sevrage insupportable que peut causer le manque de la douille.

    Ah et puis c'est rare en France mais certains le font, je ne le fais pas souvent mais pour ceux qui ne kiffent pas le tabac : fumer de la weed sans tabac c'est bien mieux et je le conseille vivement tant pour les effets que pour la santé !

  29. #29
    Modérateurs CookiezSlayer's Avatar
    Join Date
    2011 Oct
    Location
    wut ?
    Posts
    777

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Tu peux même essayer la vaporisation, encore plus sain et des effets encore différents

    Sinon oui une pause de 3 semaines de temps en temps est conseillé si tu veux garder un peu de distance sur ta consommation et éviter la tolérance.

  30. #30
    Wishful Psychonaut Makilom's Avatar
    Join Date
    2016 Nov
    Posts
    5

    Re: Peut-on vraiment se défoncer "sainement" ?

    Hola,

    Me concernant je fumais presque tout les jours il y a deux ans (un seul joint mais tout les jours), depuis environ 8 mois j'ai stopper et ne fume plus qu'une à deux fois par mois.

    C'était pas simple car une bonne partie de mes amis fument régulièrement mais ça ne me convenais plus, par contre je peux t'assurer que j'ai retrouvé le plaisir de fumer un joint que ce sois seul ou avec les amis.

    Fait une pause ou du moins régule ta consommation pendant un temps, de toi même tu comprendras certainement qu'elle est plus agréable une fois régulé.

    Au plaisir.

Page 1 of 2 12 LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •